Histoire des exploitations forestières 
de la vallée de l’Isard et vallées proches
 

 NOTES BRUTES (entretien de Juin 2003)
Cliquez sur la photo pour agrandir Vallée de l'Isard, vue du Tuc de la Core de Léat.
 1er massif à gauche: forêt de Pruech.
2éme massif dans l' axe de la vallée: sapinière de l'Isard.
dans le cercle rouge (milieu) Chapelle de l'Isard.
Cliquer sur la photo pour agrandir
 Exploitations forestières des frères Gaston : Aimé et Théophile
Production de traverses SNCF 
60 km de téléphérique forestier dans les Pyrénées, exploitations  personnelles et pour le BRGM. 
 Il y a eu plusieurs exploitations.
Avant ces exploitations par câble il y a eu un essai de flottage de rondins vers 1900 . 

1 ère exploitation
en 1946 : 
Forêt d'Antras prés col de Nédé. Le téléphérique arrivait à la carrière sous Antras
2éme exploitation 
Coupe de hêtres dans la  forêt de Pruech, de  1947 à 1950, avec 30 ouvriers. La scierie était à Sentein à la place de l’hôtel. 
A Pruech, le téléphérique faisait 2,5 km de long. Sur chaque site (Pruech et sapinière) on a extrait 3000 M3 de bois.
Le câble était en  2 circuits avec un angle de 60° à cause de la courbure de la vallée de l’Isard. 
Le diamètre du câble était de 35 mm. Le pylône était fait en bois avec la base dans un arrimage en béton. 
Le Départ. et scierie était à Pruech, l'arrivée en face du parking de Frechendech sur l'autre rive avec un support du pylone en maçonnerie. Chaque chargement faisait  10 charges de 600 à 700 kg de rondins pré-sciés..
Il reste des  vestiges de maçonnerie de la station d’angle sur la rive droite ruisseau en face fontaine Escudié 
Il y avait un pylône sur l’Escala de la Nera (échelle de neige, couloir d'avalanche et précipices). 

gravier du Pruech prés ruisseau 
En face amarrage du câble scierie moteur diesel et moteur téléphérique. Le carburant et la nourriture étaient monté par le câble pour la construction du téléphérique. Il y avait  25 ouvriers au Pruech : bûcherons avec sciage avec scie  main, débardeurs aidés de bœuf et 2 mulets de bas.
5 scieurs, 3 alimentateurs en bois du câble téléphérique  secondaire de 1 km pour amener le bois a la scierie.
 La scierie produisait des traverses de 2,6 m avec 10 cm de chaque coté pour la découpe ce qui faisait des morceaux de 2,8 mètres total sur diamètre de 20 cm sur des  arbres de 28 mètres. Les 26 ouvriers logeaient sur place, prés du départ au gravier, La baraque (logement +cantine) avait des fondations  en maçonnerie.    
3éme exploitation
Vers les années 1960-1964, durée 3 ans, à la sapinière de l'Isard, avec un téléphérique de 4 km de long. 
Extraction de 3000 m3 de sapin. Le câble passait au raz de la chapelle, dans une tranchée de 5 m de large. 
Il a servi a apporter les tôles et la charpente de la chapelle de l'Isard. L' arrivée était au hameau de la parade après le village du pont vers Eylie. Les ouvriers logeaient sur place dans un baraquement. Il reste des vestige de la cabane en rondin au milieu de la forêt, en haut de la sapinière. Le téléphérique n'avait pas de moteur mais marchait à gravité avec un frein.
     
à voir: La réserve de l'Isard